L’aimant pour noir de carbone conducteur

Magnet separates metal from carbon black | Goudsmit Magnetics

Goudsmit a récemment construit deux aimants pour un important fabricant européen de noir de carbone. Ces aimants autonettoyants et rotatifs retirent les particules de fer à partir de 30 microns du noir de carbone conducteur très sec à écoulement difficile, utilisé dans les batteries lithium-ion.

 

100 % sans métal
Il est important que ce produit ne contienne absolument pas de métal, car les particules métalliques pourraient modifier la conductivité. Dans cette optique, les aimants rotatifs traitent une capacité relativement faible de 1 500 kg par heure. Si nécessaire, ces aimants peuvent toutefois traiter des capacités allant jusqu’à 40 m³ par heure. Ces aimants satisfont à la norme ATEX et résistent à des températures allant jusqu’à 70 °C. Une résistance à la température plus élevée est également possible.


Aimant rotatif
La version rotative permet que la poudre à écoulement difficile ne s’entasse pas sur les barreaux magnétiques et entre mieux en contact avec le matériau, ce qui améliore le degré de séparation. Dans ce cas, la production de noir de carbone est un processus de production continu qui ne peut pas être interrompu. C’est la raison pour laquelle cette ligne de production comprend deux aimants autonettoyants, chacun avec un bypass. Cela signifie qu’au cours du nettoyage, au moins un aimant est en action et que les deux aimants sont utilisés 99 % du temps.


Noir de carbone
Le noir de carbone est un produit très sec à écoulement difficile utilisé dans les matériaux de scellement et d’isolation, le caoutchouc, les piles, les batteries, les électrodes, ainsi que la peinture et les revêtements. Bien entendu, des particules de fer dans les joints et les produits tels que les piles et batteries ne sont pas souhaitées et doivent être retirées. Les aimants se trouvent dans un tuyau pneumatique (sous vide) et le mouvement rotatif empêche l’accumulation de fer et l’obstruction de l’aimant. L’utilisation d’aimants en néodyme-fer-bore (NdFeB), avec une densité de flux de 9 140 Gauss sur les barreaux, permet d’éliminer même de très petites particules de fer de ± 30 microns.


Nettoyage
Pour le nettoyage, le flux continu de produit est dévié à l’aide d’un bypass. Celui-ci comprend deux valves qui isolent complètement l’aimant lors du processus. Ensuite, le nettoyage automatique des barreaux dans le canal de produit a lieu et les particules de fer collectées sont aspirées hors du canal de produit à l’aide d’une dépression encore inférieure de 0,8 bar.