Application

Mâchefers et scories d’incinération

Puissante séparation magnétique et technologie de tri pour le traitement des mâchefers des incinérateurs.

Recycling industry | Goudsmit Magnetics

Processus de combustion des déchets ménagers :

Les déchets ménagers sont brûlés dans de grands fours, avant d’être refroidis avec de l’eau ou de l’air. Ceci donne lieu à une masse de scories appelée IBA : Incinerator Bottom Ash (mâchefer d’incinération). 

Celle-ci se compose principalement de deux matériaux : des fractions de métaux et des fractions de minéraux. Les scories d’incinération sont généralement d’abord stockées pendant quelques semaines (mises en maturation), puis retraitées dans ce qu’on appelle des IME (installations de maturation et d’élaboration). 

Les fractions de métaux se composent de métaux ferreux et non ferreux. 

Il est donc important de récupérer autant de métal que possible, en créant une fraction minérale pure utilisée en tant que matériau de construction secondaire.

 

Les scories d’incinération, c’est quoi ?

Les scories d’incinération sont le résultat du processus de transformation de déchets en énergie (WtE), pendant lequel les déchets ménagers sont incinérés pour générer de l’électricité, notamment pour les ménages. Il s’agit d’une masse grise, ressemblant à du ciment, avec une texture grossière.

 

Composition :

  • minéraux : 85 à 90 %
  • matériaux ferreux/fer : 4 à 10 %
  • matériaux non ferreux : 2 à 5 %

Propriétés :

  • masse spécifique : 1 000 à 1 500 kg/m³
  • humidité : 0 à 30 %
Séparation de métaux ferreux

Les métaux ferreux sont faciles à séparer avec les overbands. Les fractions ferreuses séparées relativement pures sont directement récupérables par l’industrie métallurgique (fonderies de fer/producteurs de fer/hauts fourneaux) comme matières premières secondaires. 

Les fractions plus fines contiennent des scories magnétiques, c’est-à-dire de petits morceaux composés de minéraux et de métal. Le meilleur moyen de séparer les scories magnétiques est d’utiliser un rouleau magnétique d’entraînement de 1 800 ou 3 000 gauss. 

Grâce à la vitesse de la bande et la position de la cloison de séparation, la qualité du matériau peut être déterminée très précisément.

Ferrite overband magnet | Goudsmit Magnetics

Ferrite overband magnet | Goudsmit Magnetics

Séparation à courants de Foucault

Les métaux non ferreux sont séparés par la technologie à courants de Foucault en un mélange métallique. Ce mélange métallique peut se composer d’aluminium, de cuivre, de zinc, de laiton, d’acier inoxydable, de plomb, de nickel, d’or, d’argent, de palladium, de platine, de magnésium et de titane. 

Plus le matériau est sec, plus les métaux sont faciles à séparer. Plus les fractions sont fines, plus il est difficile de séparer les métaux non ferreux. Souvent, dans les fractions fines, nous plaçons plusieurs séparateurs à courants de Foucault en ordre descendant. 

Cela génère un rendement de séparation optimal. La première machine se concentre, par exemple, sur les métaux en vrac et l’aluminium (LNF ou métaux non ferreux légers). Le deuxième courant de Foucault se concentre sur les métaux lourds (HNF ou métaux non ferreux lourds), incluant les particules et fils de cuivre.

Eddy Current separator | Goudsmit Magnetics

Eddy Current separator | Goudsmit Magnetics

Besoin de conseils ?

Nos spécialistes seront heureux de vous aider

Tél. ou mail :

+33 (0)3 20 28 40 00
goudsmit.france@orange.fr