Les filtres sont appliqués…

Robot pour assemblages magnétiques

Le robot récemment mis en service chez Goudsmit Magnetics facilite le processus de production des assemblages magnétiques. De tels aimants trouvent notamment une application dans les industries automobile, high-tech, aérospatiale et médicale. De plus, la méthode de travail LEAN simultanément appliquée par Goudsmit augmente la garantie de qualité de l’assemblage magnétique et évite le gaspillage.
Ceci implique plus d’efficacité et moins de perte. De plus, le robot permet de parer à tous les problèmes qu’un producteur rencontre lors de la composition d’un système magnétique, tel l'encollage de parties magnétiques qui collent l’une à l’autre. Un avantage supplémentaire est que, dans un stade précoce déjà, Goudsmit peut contribuer à la réflexion pour réaliser la méthode de production la plus adéquate pour le système magnétique en question et qu’à l’aide des calculs magnétiques en 3D et du prototypage rapide, elle peut immédiatement les tester.


espace du robot d’assemblage magnétique


RobofrOK

Le processus de production est divisé en étapes, notamment pour les assemblages magnétiques, qui doivent chacune répondre à leurs propres exigences de qualité et doivent être OK à 100 %. Ceci se retrouve dans le nom du processus : RobofrOK, avec une grenouille robotisée comme symbole, est l’abréviation de « First Run Okay » (OK dès la première série), quelque chose qui est notamment très important dans l’industrie automobile. Dans ce secteur, on vise, en effet, un rejet de 0-PPM (zéro pièces par million). Les assemblages réalisés par le processus RobofrOK sont, entre autres, des ventouses pneumo-magnétiques, mais aussi des bobines magnétiques, des segments d’aimant collés ou des systèmes de sandwich pour le marché high-tech et automobile. Pour les composants magnétiques, Goudsmit possède les certifications ISO 9001:2008, ISO/TS 16949:2009 et AS 9100C et l’entreprise vise à réaliser ces certifications pour l’environnement de production aussi. Ce point est également important pour les industries ci-dessus.
 

assemblage magnétique robofrok

Le processus

Un actionneur est un de ces assemblages magnétiques qu’un producteur peut assembler lui-même, mais qu’un robot fait mieux et plus efficacement. Un actionneur peut se composer de plusieurs segments d’aimant en néodyme (Nd-Fe-B) qui doivent être collés sur un axe. Ceci peut être fait manuellement, mais puisque le producteur reçoit toujours les aimants déjà magnétisés, il doit d’abord les séparer. Ensuite, il est important de placer chaque segment d’aimant sur un axe et de le maintenir en place jusqu’au durcissement de la colle, après quoi l’aimant suivant doit être collé. Il s’agit donc d’un processus nécessitant beaucoup de main-d'œuvre et chaque aimant suivant subit plus de résistance ; plus il y a d’aimants, plus l’ensemble devient puissant. Goudsmit commence par transformer les aimants et la magnétisation a lieu ensuite, pendant le processus. Une bande transporteuse amène les segments, puis le robot les prend. Ensuite, le segment d’aimant passe devant une caméra pour vérifier qu’il ne comporte ni cassure, ni fissure, puis il arrive à la bobine de magnétisation. Ensuite, le robot pose les segments un à un dans le dispositif d’usinage où ils sont assemblés et collés. Le robot n’est pas lié à un format d’aimant et est donc flexible.