Minéraux

Le sable, l’argile, le sel, la pierre, la chaux et la poterie sont des formes connues de minéraux et de matériaux céramiques.

Lors de l’extraction de ces matières premières, la contamination ferreuse provient souvent de deux sources : la contamination externe, celle de la nature, et la contamination des composants environnementaux ferreux.

  • 60 ans d’expérience
  • Qualité et fiabilité

Corps étrangers

Les métaux indésirables ou les corps étrangers provenant de sources externes sont généralement la source la plus importante de contamination, car l’exploitation minière des minéraux entraîne une importante usure de l’équipement ou du matériel minier,

par exemple l’usure du rotor, du scarificateur ou des fendeuses, et du transport dans son intégralité, mais aussi la rupture des dents et des pales du rotor, ou du scarificateur.

Filtration et séparation
aimants pour l’industrie de la céramique

Les risques de la contamination métallique

Parmi les risques que représentent les métaux indésirables dans les minéraux et les céramiques, citons une dépréciation de la valeur, suivie d’une perte de la valeur d’usage en présence d’impuretés. L’acheteur lui-même devra donc s’assurer que son produit est exempt de fer.

L’industrie des puces utilise entre autres des minéraux. Si la poudre de minéraux contient de la pollution ferreuse, ceci entraîne des problèmes dans la production. Ceci peut également avoir des répercussions financières. En effet, une matière première pure et de haute qualité possède une valeur plus élevée.

Dans le secteur de la céramique, la présence de particules de fer provoque la formation de « taches noires » ou de particules de rouille dans l’émail et dans les produits finis, tels que la chamotte, le sable de quartz et le feldspath.

Mais la contamination métallique peut également endommager les machines et diminuer la production. Des dents d’excavatrice rompues peuvent en particulier endommager gravement les broyeuses, les tambours et les tamis. Cela entraîne un temps d’arrêt et un retard de production, ainsi que les coûts associés aux réparations et à la diminution de la capacité de production.

Quel séparateur choisir ?

Nous disposons d’une variété de séparateurs magnétiques pour la déferrisation optimale des particules métalliques des liquides, de la barbotine et des poudres sèches.

Les tambours magnétiques, par exemple, éliminent la contamination magnétique très fine (quelques microns seulement) des minéraux et garantissent ainsi un produit fini sans fer.

Comme les minéraux et les céramiques ont souvent des propriétés très abrasives, nous enduisons ces systèmes magnétiques d’une couche supplémentaire, comme du carbure de tungstène ou du chromage dur.

Tambours magnétiques
tambour magnétique pour minéraux et matériaux céramiques

En conclusion

L’utilisation intensive de matières premières peut entraîner une pénurie : les matières premières de haute qualité s’épuisent, ce qui entraîne une recherche de plus en plus importante de matières premières dont la pureté et la qualité sont inférieures.

C’est pourquoi nous devons éliminer encore plus de particules métalliques.
 

Les séparateurs magnétiques doivent ainsi répondre à des exigences élevées afin de fournir une séparation métallique en amélioration constante et d’être également faciles à nettoyer.

 

Plus d’informations ?

Pour de plus amples informations, veuillez contacter nos experts :

Tél. : (0)3 20 28 40 00 ou mail : goudsmit.france@orange.fr