La mesure magnétique est nécessaire dans l'industrie automobile. Mais pourquoi ?

GOM 3D scanner for magnetic measurement | Goudsmit Magnetics

Marc Teeuwen répond à cette question : « Les mesures magnétiques apportent aux fournisseurs automobiles les garanties adéquates. En premier lieu, c’est une nécessité pour nous-mêmes, parce que ces mesures constituent une partie standard du processus ISO/TS, et surtout pour nos clients de l'industrie automobile. »

 

Valeur CPK
À partir de ces mesures, une valeur dite « valeur Cpk » est calculée et celle-ci est nécessaire pour garantir la fiabilité d’un aimant pour des produits tels que des actionneurs, des capteurs, ou des moteurs électriques. La valeur Cpk fait partie du contrôle statistique du processus et elle renseigne sur le degré de maîtrise du fabricant sur ce processus.

Contrôler le processus
Une valeur Cpk élevée indique une bonne maîtrise du processus par le fournisseur d'aimants. Ainsi, le risque statistique de produits non conformes devient négligeable. Et puisque notre contrôle de sortie est également le contrôle d’entrée de nos clients, ceci réduit également le risque d’échec pour les voitures, machines ou systèmes une fois livrés.

 

Scanner 3D GOM
Marc explique : « Prenons les dimensions nominales d’un aimant avec une tolérance vers le haut ou vers le bas. Lorsque la valeur mesurée par le scanner 3D GOM est très proche de la dimension nominale, on obtient une valeur Cpk élevée qui montre qu’un fabricant maîtrise bien son processus. Cela signifie que la probabilité statistique d’obtenir un aimant en dehors de la marge de tolérance, et qui serait donc refusé, est très faible. Le scanner 3D GOM mesure l’aimant et génère automatiquement un rapport dans lequel la valeur Cpk est dérivée à partir des données de mesure. C’est très important pour nos clients. »
 

Tolérances magnétiques
« Lorsque vous avez un bloc magnétique sous les yeux, vous en voyez les dimensions : L x l x h. Supposons que la longueur est de 20 mm, et que la tolérance par défaut pour cette dimension est de ± 0,1 mm. Cela implique que l’aimant que nous fournissons doit toujours mesurer entre 19,9 et 20,1 mm. De plus, il est important que les tolérances ne fluctuent pas trop, mais se situent toutes autour de 20 mm, avec un écart minimal. Plus l’écart par rapport à ces 20 mm est petit, plus la valeur Cpk est élevée.

Zéro rejet
Ceci réduit également le risque qu’un aimant soit en dehors de la marge de tolérance. Une ligne de tolérance horizontale indique que le fabricant maîtrise bien son processus et qu’il y a peu de risques de perte. Le scanner 3D GOM publie cette ligne dans le rapport de mesure. Pour un équipementier automobile, ce point est très important, car il lui fournit la preuve que les produits qu'il livre répondent aux exigences les plus élevées. En outre, ce rapport et la valeur Cpk sont requis dans toutes sortes de contrats définis pour les équipementiers automobiles. »

 

Les aimants dans les voitures
Où, dans une voiture, trouve-t-on des aimants ? Marc : « Dans la boîte de vitesses, les capteurs, les freins, la pompe à eau, les moteurs, la bobine d’allumage, l’alternateur et le démarreur, mais aussi dans l’alerte de franchissement involontaire de ligne, un dispositif largement utilisé de nos jours ; il émet des vibrations ou un bip d’avertissement lorsque vous déviez de votre moitié de la route. Ces fonctions sont assurées par des aimants, et ils doivent remplir leur rôle, sinon des accidents peuvent survenir. C’est pourquoi il est essentiel de procéder à toutes ces mesures. »